Nutrition et bien-être mental : Pourquoi et comment notre alimentation influence notre cerveau ?

De Anne Bernard
Éditions De Boeck, 02/05/2012
9782804170844

Pourquoi ne résistons-nous pas au sucré ou aux mauvaises
graisses ? Pourquoi sommes-nous si vite fatigués, excédés,
agressifs ? Pourquoi n'arrivons-nous pas à contrôler nos désirs
de bouffe au point de se sentir mal physiquement et même
mentalement ? Pourquoi avons-nous envie de fumer ?
Pourquoi de telles pulsions ? L'Occident est menacé par
l'obésité, le diabète et le cancer... Mais finirons-nous aussi
tous "fous", eu égard les cas de plus en plus fréquents de stress
chronique, d'anxiété, de dépression, de troubles du sommeil,
de troubles du comportement alimentaire, de troubles
déficitaires de l'attention, ou bien sûr, d'Alzheimer ?
Certainement, si nous ne gardons pas la tête froide devant la
tentation que constitue la malbouffe. Dans une société où
règne l'abondance alimentaire, il n'est pas facile de bien
nourrir nos émotions. Pourtant, le fonctionnement de notre
cerveau et notre bien-être mental dépendent de la qualité des
glucides, protéines, lipides, vitamines et sels minéraux que
nous ingérons au quotidien. Alors, pour éviter le piège des
maladies dites de civilisation, mieux vaut décrypter les conflits
d'intérêt qui opposent les industries agro-alimentaires et la
santé des individus. Et surtout, réapprendre à connaître les
aliments et à cuisiner sainement. En illustrant de cas cliniques
qu'elle a rencontrés dans son cabinet de psychiatrie, Veronica
Van der Spek nous montre que les facteurs psychologiques,
familiaux et/ou sociaux ne sont pas les seuls responsables du
mal-être mental et qu'il existe aussi des facteurs nutritionnels
plus simples à corriger. En nous expliquant le fonctionnement
biochimique de notre cerveau et les liens qu'il entretient avec
le reste du corps, notamment le tube digestif, elle nous
propose un guide du mieux manger qui aidera tout un chacun à
améliorer son bien-être physique et mental.