La conscience des animaux

De Pierre Le Neindre
Éditions Quae, 18/10/2018
9782759228706

La conscience est définie chez l’homme comme l’expérience subjective de son environnement, de son propre corps et/ou de ses propres connaissances. Postulée dans le passé, tant par des philosophes que par des scientifiques, l’existence d’une forme de conscience chez les animaux a été confortée par les récents apports des neurosciences, des sciences cognitives et de l’éthologie.

Cet ouvrage synthétise les résultats d’une expertise scientifique collective (ESCo) réalisée par l’Inra à la demande de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire. Les auteurs, chercheurs des diverses disciplines mobilisées, ont analysé les données scientifiques et philosophiques publiées portant sur les capacités émotionnelles, cognitives et métacognitives des animaux, ainsi que sur les structures cérébrales et les réseaux neuronaux associés. Ils les ont mises en regard de ce qui est connu sur la conscience chez les humains.

Il en ressort que les animaux, êtres sensibles, ont une capacité à éprouver des émotions, à gérer des situations complexes et à évaluer leurs savoirs propres. Ils peuvent aussi planifier des actions par rapport à leur expérience et gérer des relations sociales complexes entre eux et avec les humains. La mise en convergence de l’ensemble de ces connaissances permet d’argumenter en faveur de l’existence de formes de conscience chez certains animaux. En outre, les résultats suggèrent une complexité très variable en fonction de l’histoire de vie de chaque espèce.