En finir avec les idées reçues sur la vulgarisation scientifique

De Nicolas Beck
Éditions Quae, 31/08/2017
9782759226849

« Vulgariser ? Je n’ai pas de temps à perdre avec ça ! » Voilà l’un des arguments fréquemment avancés par les chercheurs ou doctorants, parfois peu enthousiastes à l'idée de se lancer dans des actions de dialogue ou de partage vers le grand public.

En choisissant de traiter une à une ces idées reçues que l’on entend parfois dans les laboratoires, l’auteur propose d’observer la vulgarisation scientifique sous l’angle de ceux qui y sont plutôt réticents et de se pencher, plus sérieusement, sur les questions qui gravitent autour des rapports entre sciences et société. Quels en sont les enjeux ? À quels publics s'adresse-t-on quand on fait de la médiation scientifique ? Est-ce que cela peut avoir un intérêt pour la recherche ? Quels sont les outils de cette communication vers le grand public ?

Agrémenté de conseils pratiques et illustré de témoignages, l’ouvrage propose un panorama complet de la médiation scientifique, tout en faisant quelques clins d’œil à des projets qui « décollent » et des gens qui « décoiffent ».